Retour à la rubrique   Éditoriaux

n°26 (mars-avril 2008)

En ce début d’année les sujets qui occupent l’Association ne manquent pas. Prenons deux exemples : le projet éducatif départemental pour le secteur vacances, les contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens dans le social et le médico-social.

Pourquoi la nécessité de rédiger ce projet éducatif départemental s’est-elle rapidement imposée aux membres du Conseil d’administration ?

Il énonce la dimension éthique que se donne l’Association pour répondre aux attentes des jeunes et de leur famille ; il constitue un objet indispensable de communication et de dialogue. Le projet élaboré par la Fédération, très intéressant dans sa conception générale, ne nous semblait pas répondre de façon suffisamment précise aux situations concrètes dans lesquelles se mesure le processus éducatif, et souligner les apports possibles qu’offre la situation « vacances ».

Dans la relation enfant, parents, équipe d’encadrement d’une part, dans la relation au lieu d’accueil d’autre part, s’instaure une dynamique qui privilégie acquisitions multiples, respect de l’autre et solidarité. Nous sommes là au coeur de ce qui constitue le projet éducatif par l’affirmation d’une volonté de réunir les conditions d’un épanouissement individuel et partagé ; un projet pédagogique, qui vient utilement le compléter, explicite par ailleurs les conditions de réalisation et les moyens à solliciter.

Pourquoi l’Association est interrogée par le contrat ?

Dans sa relation aux Tutelles, l’Association devra, à terme, s’engager dans une démarche contractuelle. Plusieurs dispositions réglementaires successives encouragent la conclusion de contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens.

Si nous n’y prenons pas garde le contrat peut devenir un outil à vocations multiples. Pour l’AD PEP 35, la raison d’être d’un Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens (CPOM) est de permettre l’amélioration des prestations servies aux usagers tout en garantissant le bon usage des moyens dans la durée ; il n’empêche qu’il reste un outil qui, comme tout outil, peut trouver des usages variés.

Passer un contrat nécessite que la signature se fasse en clarté, ce qui impose aux associations une affirmation forte de leur identité, aux pouvoirs publics une capacité d’engagement ferme sur une durée.

Pour une association, affirmer son identité signifie qu’elle est au clair sur des valeurs qui font qu’elle apporte une plus-value particulière, sur ses orientations à moyen terme qui lui permettent d’inscrire ses propositions dans une durée, sur ses organisations pour répondre à la diversité des situations.

Chacun peut mesurer l’importance et l’intérêt des questions posées. Elles ne doivent en aucun cas être motifs d’inquiétude pour peu que le travail d’élaboration soit suffisamment pris en amont et que chacun y soit, sous des formes diverses, associé.

Bien d’autres sujets encore sont à l’œuvre, ils constituent diverses facettes de la politique associative dont la vitalité passe par la participation et l’adhésion du plus grand nombre.

Jean-Marie PICHON,
Président.
Version imprimable de cet article Version imprimable


Cette page a reçu 716 visites depuis le 21 février 2008
page précédente L'Uunion Régionale PEP Bretagne est adhérente à la CRESS Bretagne L'Uunion Régionale PEP Bretagne est un acteur engagé de l'ESS haut de la page
pep35.org sur votre smartphone

Les PEP35 - Centre Alain Savary 4 Bd Volclair - BP 70345 - 35203 RENNES Cedex 2
Accès parking : 187 rue de Châtillon - Voir la carte
Tél. : 02.99.86.13.30 Fax. : 02.99.50.10.66 Mél. : siege.adg@pep35.org

Hébergement : SARL OVH 140 quai de Sartel 59100 ROUBAIX

Site réalisé avec SPIP 3.0.20
Adaptation M.M. Juillet 2013

S'abonner au fil RSS  (ordinateur uniquement) --oo§oo-- Statistiques de fréquentation